Géopolitique en 2024 – Une année de transition avant un possible choc en 2025

Avant toute chose, précisons que beaucoup peut changer avec l’éventuelle élection de Donald Trump le 5 novembre prochain. Mais les effets de son élection n’auront lieu qu’en 2025 (prise de fonction le 20 janvier de cette année).

Regardons maintenant les dossiers géopolitiques les plus « chauds » qui vont continuer de nous accompagner cette année.

Plus…

10 thèmes d’investissement pour 2024

1. Emergence de TARA, après la fin de TINA

Le choc inflationniste de 2021-22 a favorisé l’émergence d’une corrélation entre actions et obligations dans le mauvais sens (recul à la fois des actions et des obligations). La désinflation de 2023 a d’ores et déjà permis une modération de cette corrélation et les produits de taux et actions sont devenus de nouveau diversifiants. Nous sommes passés progressivement d’une logique de fin de TINA (There Is No Alternatives), avec l’attractivité des produits monétaires, à une logique de TARA (There Are some Reasonable Alternatives).

Plus…

IA générative : quel potentiel réel sur la macro et les marchés actions ?

L’émergence de l’IA générative comprend une dimension à la fois technologique, macro-économique, sociétale (inégalités sociales, spatiales et générationnelles), managériale, démographique (espérance de vie), politique et géopolitique.

Bien sûr, nous n’avons pas le temps dans le cadre de cette chronique d’effectuer des développements précis et étendus sur l’IA générative et nous reviendrons évidemment plus en détail sur ce thème dans des publications ultérieures.

Plus…

La macro-politique mondiale doit guider nos décisions

Qu’on le veuille ou non, la géopolitique a et aura une place déterminante pour l’économie et les marchés financiers.

Le monde, après les illusions générées par la chute du Mur de Berlin en 1989 et la fin de l’URSS en 1991 (avec les fameux « dividendes de la paix ») durant la décennie 90, a traversé une période de tensions internationales croissantes, symbolisées dès le début du siècle par l’arrivée au pouvoir en Russie de Vladimir Poutine en 2000 et par les attentats du 11 septembre 2001. Symboles de cette évolution, la hausse des dépenses militaires dans le monde et la progression du nombre de conflits (cf. graphiques ci-dessous).

Plus…

Infrastructures et taux d’intérêt réels

Les infrastructures constituent une classe d’actifs globalement séduisante pour plusieurs raisons : un caractère diversifiant dans les portefeuilles, des flux de trésorerie contractuels et réguliers, une certaine résilience tout au long du cycle économique (faible bêta), une importance vitale pour la société (transition numérique et énergétique) et des avantages conférés par leur longévité.

Plus…

Chine: le retour

La Chine est l’un des rares grands pays où la croissance réaccélère fortement, où l’inflation diminue et où la politique économique reste expansive. Presque tous les indicateurs sont au vert et le marché des actions chinoises est globalement attractif.

Plus…

Surperformance des actions européennes : stop ou encore ?

La forte surperformance des actions européennes (Eurostoxx large) entre le début septembre 2022 et le début mars est relativement impressionnante. En devise locale, l’EuroStoxx a surperformé le S&P500 de près de 19% ; la surperformance est encore plus marquée en euros (25%) en raison de l’appréciation de l’euro sur la période.

Plus…

Goldilocks menacé ?

Dans la dernière newsletter, nous avions signalé que « Le contexte de début d’année est favorable aux marchés actions et obligataires car il intègre un mix favorable : poursuite de la désinflation, perspective de pause prochaine de la Fed et anticipation d’une reprise vigoureuse en Chine suite à l’abandon de la stratégie Zéro-COVID. Bref, une perspective de type Goldilocks. En début d’année, il est toujours tentant d’extrapoler les tendances récentes. L’expérience montre cependant que les évolutions infra-annuelles ne sont que rarement linéaires. Ainsi, il est probable que les économistes révisent à la baisse leurs prévisions d’inflation et que les chiffres des prochains mois, alimentés par la crise chinoise, soient plus décevants ».

Plus…

Comment appréhender 2023 ?

Le contexte de début d’année est favorable aux marchés actions et obligataires car il intègre un mix favorable : poursuite de la désinflation, perspective de pause prochaine de la Fed et anticipation d’une reprise vigoureuse en Chine suite à l’abandon de la stratégie Zéro-COVID.

Plus…