Le pétrole. Jusqu’où ?

La « crise » que nous traversons est une crise énergétique (qui concerne au premier chef le gaz et le charbon) et, plus généralement, une crise des matières premières et non uniquement une crise pétrolière (cf. graphique ci-dessous), avec une certaine tendance à la stabilisation depuis quelques semaines.

Plus…

Fin de la montée des taux longs américains ?

La correction obligataire qui a suivi le choc déflationniste de la 1ère vague du COVID a démarré à l’été 2020 et s’est poursuivie de façon quasi constante jusqu’ici. Le rendement du T-Note 10 ans est ainsi passé d’un peu plus de 0.50 % en août 2020 à plus de 3.00 % récemment (avec une forte accélération entre début mars et fin avril).

Plus…

La guerre d’Ukraine pourrait-elle offrir des perspectives d’avenir à l’Europe ?

La guerre fait malheureusement partie intégrante de l’Histoire de l’humanité. En effet, comme l’a dit Carl von Clausewitz : « La guerre n’est que la continuation de la politique par d’autres moyens. ».

Le monde issu de la réunification de l’Allemagne et de la disparition de l’URSS (1989/91), c’est-à-dire celui des dividendes de la paix, est bel et bien révolu. Pourtant aujourd’hui, on pourrait se demander s’il pourrait y avoir à l’avenir une sorte de « dividende de la guerre » pour l’Europe.

Plus…

Le marché et la guerre

L’impact de la guerre en Ukraine sur les marchés va dépendre de la durée et de l’ampleur du conflit, mais également de l’extension éventuelle des sanctions. Car si l’Histoire montre que des conflits locaux n’ont qu’un effet limité sur les bourses, tel n’est pas le cas lorsqu’ils impactent les prix de l’énergie et des matières premières.

Plus…

L’année va-t-elle commencer par une correction de la bulle des marchés actions ?

Assistons-nous à la formation d’une bulle, voire d’un pic de bulle, suite au rallye des quatre derniers mois ? De fait, bien que 2021 ait vu une accumulation de mauvaises nouvelles, le S&P 500 n’a connu que deux légères consolidations lors du second semestre. Les ventes massives de ces derniers jours ne seraient-elles donc pas les premiers signes d’une tendance baissière plus profonde à l’horizon de 6 mois ?

Plus…