L’engagement constructif avec les petites entreprises cotées : Une alternative « Value » au Private Equity ?

Lors de la conférence LVIC Value Investor tenue récemment à Londres, nous avons fait une présentation (mot de passe disponible à la fin de l’article) sur le thème de « l’engagement constructif » envers les petites sociétés cotées et comment celui-ci peut améliorer les rendements tout en réduisant le risque.

Plus…

QUAERO CAPITAL renforce son équipe de petites valeurs européennes

QUAERO CAPITAL renforce encore son équipe de gestion en petites capitalisations européennes avec l’arrivée d’Adrian Bignell comme gestionnaire de portefeuille senior. Basé à Londres, Adrian Bignell apportera sa forte expertise des sociétés d’Europe du Nord et sa spécialisation sur les petites et moyennes capitalisations. Avant de rejoindre QUAERO CAPITAL, il était responsable des petites capitalisations chez Invesco, dont il a lancé et géré le fonds European Opportunities.Plus…

Les fonds QUAERO CAPITAL classés conformément au nouveau règlement SFDR

QUAERO CAPITAL a mis ses fonds luxembourgeois en conformité avec le nouveau règlement européen SFDR1 sur la publication d’informations en matière de durabilité, confirmant ainsi son engagement fort en faveur de l’investissement responsable. Alors que les fonds durables ont fait la preuve de leur supériorité en termes de performance, la nouvelle norme européenne permettra de lutter efficacement contre le « greenwashing » qui sévit dans l’industrie.

Plus…

Ces petites capitalisations qui sortent gagnantes de la pandémie

Si les GAFAM et autres géants de la tech ou de la pharmacie ont obtenu les faveurs des marchés en 2020, certaines petites valeurs européennes ont également su tirer leur épingle du jeu, surperformant les plus grands titres. Ainsi, l’indice Emix Smaller European Companies a progressé de +7.3% sur l’année, à comparer avec une baisse de -2% pour le Stoxx600. Tour d’horizon de quelques gagnants de la crise sanitaire.

Plus…

Au Palais de Dame Tartine

« Alors que certains payaient des fortunes pour Tesla ou Apple, le marché fourmille de perles ignorées. Nous sommes au Palais de Dame Tartine où les murs sont de praline et les poches débordent de bonbons. »

Dans cette interview publiée sur le site d’information Allnews, notre CEO Jean Keller explique pourquoi il pense que le moment est venu de se tourner vers les petites valeurs, qui sont injustement délaissées.

Lire l’interview